Intro et but

J'ai récupéré un TT01 d'occase. Petite config, un simple Mabuchi 540 et le reste d'origine. Qu'en faire ?
Quand on a gouté à des configs plus puissantes, il est agaçant de faire rouler une telle config qui reste "scotché" à la route.
Aucune erreur de pilotage possible, on se croirait sur des rails...

Alors j'ai décidé de modifier cette voiture pour avoir plus de fun ! la transformer en une 4x2. Retrouver, comme à l'échelle 1:1, l'ivresse de la conduite d'une propulsion : faire attention à l'accélération, au freinage, sur les zones pas trop adhérentes...
Et cela, en gardant un maximum d'options d'origines : se faire plaisir à moindre prix !
Voici la transformation proposée en 7 étapes.
bonne lecture


1ere étape : roues avant libres

C'est l'étape essentielle pour transformer un 4x4 en 4x2 !
Une propulsion signifie que seules les roues arrières sont motorisées. Les roues avants sont libres.
Il faut donc enlever :
  • le cardan central (qui permet normalement au train avant d'être motorisé)
  • le différentiel avant
  • les deux bielettes avants qui relient le diff aux rotules des roues

Le gain de poids est de 64 grammes.
Impacts : à la fin de cette étape, la voiture devient une propulsion mais est quasiement impilotable. Elle est survireuse, elle part en tête à queue à chaque virage où à chaque freinage.
Les étapes suivantes vont permettre d'avoir un comportement routier plus sain.

2ème étape : Changement des pneumatiques

Les pneus d'origine sont remplacés par des gommes de dureté différentes :

  • Pneus + tendres à l'arrière
  • Pneus + durs à l'avant
Cela permet de diminuer fortement le comportement survireuse de la voiture.
J'ai choisi des gommes GRP C et D.


3ème étape : Diminution de la garde au sol

Diminuer la garde au sol permet de limiter le roulis dans les virages. Cela est particulièrement important pour une propulsion pour améliorer l'accroche à la piste, surtout dans les virages
Pour cela, j'ai usiné (à la main, oui je sais c'est moche... :-)), la pièce en aluminium suivante :

Surpoids : +10 grammes.
La photo ci-dessous montre comment attacher les amortisseurs à cette pièce.
La pièce est trouée pour limiter le poids.


4ème étape : Amélioration de la répartition des masses

Dans une propulsion, la répartition des masses avant/arrière doit être environ 40%/60%.
C'est le cas, par exemple, de la célèbre Lotus Elise.

Malheureusement, d'origine, et même sans le diff avant, la répartition des masses d'une TT01 est assez bonne : 50%/50%
Il faut donc rajouter une masse à l'arrière pour augmenter la motricité du train arrière.
J'ai opté pour un système de masse amovible pour avoir un appui plus ou moins fort à l'arrière : 6 roulements de roller de 13g chacun.


5ème étape : Changement des pignons

Sur ce type de propulsion, il vaut mieux avoir un rapport long.
En effet, un rapport court favorise l'accélération par rapport à la vitesse de pointe. Or, une trop forte accélération n'est pas utile ni même souhaitable ici. Par manque d'adhérence, les roues arrières "patineraient" et ne seraient pas efficaces.
Il vaut donc mieux allonger le rapport, de toute façon, l'accélération d'une propulsion doit être progressive, et on gagne en vitesse de pointe !
Le ratio choisi est : 58/22 (pignon moteur : 22T, couronne : 58T)


6ème étape : Diminution de la résistance au roulement

La TT01 d'origine n'a pas de roulement à billes. Ici, j'ai rajouté les roulements partout (notamment sur les roues)


7ème étape : La carrosserie

A refaire sa voiture, autant investir dans une nouvelle carrosserie !
A partir d'une base HPI Porsche 911, j'ai peint en 2 coloris (peinture Tamiya PS1(blanche) et PS2 (rouge)). Puis imprimé mes propres autocollants grace à du papier autocllant transparent Micro Application.
Le thème choisie est "Aubade", la célèbre marque de sous vêtements féminin, rendue célèbre par l'excelente campagne photographique (Crédit H. Lewis).


Pour imaginer cette carrosserie, je fais divers essais sur ordinateur grace à des blueprints trouvés ici


Essai et conclusion

Que du bonheur ! on retrouve un comportement avec l'instabilité qu'il faut ! un manque d'anticipation, et c'est le tête à queue. On retrouve un vrai plaisir de pilotage, pourtant avec une configuration moteur modeste (le 540 d'origine !). Sensations qu'il est impossible d'avoir avec la config 4x4 d'origine qui colle tellement au sol qu'aucune sortie de route n'est faisable. Conduite beaucoup trop tolérante aux erreurs de pilotage !
Ici, attention au freinage brusques, attention aux accélération trop brutales... Jouez à vous faire peur avec un 540!!! Vive les propulsions !

Home

 
pierre.raufast(nospam)@laposte.net